La mairie Communiste de Nanterre s’attaque aux Musulmans de Puteaux.

20 FBI – Communiqué de presse du 29 novembre 2011

jarry

La mairie Communiste de Nanterre s’attaque aux Musulmans de Puteaux.

Conférence de presse devant la mairie de Nanterre le Jeudi 01 Décembre à 11h30.

 

Le Front des Banlieues Indépendant (FBI), après plusieurs semaines de lutte, avait contribué à ce que les responsables de l’association islamique de Puteaux obtiennent l’installation d’un chapiteau qui fait office de mosquée pour que les fidèles musulmans de Puteaux, de Nanterre et de la Défense puissent pratiquer leur culte.

En effet, le FBI a réussit a débloquer une situation qui durait depuis deux ans auprès du maire UMP de Puteaux, madame Joëlle Ceccaldi-Raynaud , mais malheureusement, le maire Communiste de Nanterre, Monsieur Patrick Jarry, a décidé de remettre en cause l’installation de ce lieu de culte provisoire en refusant d’attribuer un permis de construire à la mairie de Puteaux au motif que l’aspect extérieur et les normes de stationnement ne sont pas règlementaires.

D’une part, en ce qui concerne le stationnement, la majorité des fidèles viennent à pied et le parking de stationnement du cimetière se trouve à moins de 20 mètres de cette structure. D’autre part, nous ne comprenons pas en quoi l’aspect extérieur n’est pas aux normex puisque toutes les collectivités locales utilisent ce type de tente comme structure provisoire.

Par ailleurs, c’est un lieu isolé et personne n’est dérangé par les activités de la mosquée. Le chapiteau est juxtaposé au cimetière de Puteaux et les seuls riverains sont les employés de la tour de la Société Générale qui à ce jour n’ont pas émis la moindre plainte.

Le FBI estime que le lieu est parfaitement adapté et réfute les arguments du maire de Nanterre, Patrick Jarry.

Le FBI souhaite que la ville de Nanterre attribue le permis de construire afin qu’une commission de sécurité puisse passer dans cet établissement recevant du public pour installer le chauffage et déplore l’attitude de Monsieur Patrick Jarry en direction des musulmans qui à l’approche de la période hivernale sont malheureusement obligés de prier dans le froid.

Après avoir mis un « coup à droite » avec succès, le FBI s’apprête  un mettre un « coup à gauche » pour piloter au mieux cette affaire afin de débloquer cette situation et éviter que les musulmans ne soient, une fois de plus, les otages de politiques qui ont des comptes à régler ou des positions à conforter. En effet, monsieur Patrick Jarry et madame Joëlle Ceccaldi-Raynaud n’ont aucun mal à trouver des arrangements à l’intérieur de l’EPADESA, établissement public gérant le quartier d’affaire de la Défense.

Par conséquent, le FBI organisera une conférence de presse devant la mairie de Nanterre, le jeudi 01 décembre à 11h30, afin de dénoncer le comportement inadmissible et discriminatoire du maire communiste de Nanterre qui maintient les  musulmans dans le froid et annoncer la préparation d’une prière de rue devant la mairie de Nanterre le vendredi 8 décembre à 13h00.

Courrier du Maire de Nanterre, Monsieur Patrick Jarry, envoyé au Maire de Puteaux, Madame Joëlle Ceccaldi-Raynaud.

Policier grièvement blessé. Mort d’un cambrioleur

19 FBI – Communiqué de presse du 28 novembre 2011

police gennevilliers 17 .05.2015

Policier grièvement blessé

Mort d’un cambrioleur

Un policier de la brigade anti-criminalité a été grièvement blessé par des balles provenant d’une kalachnikov, tirées par des cambrioleurs dans la nuit de dimanche à lundi 28 novembre 2011, dont l’un est mort, lors d’une course-poursuite qui s’est terminée à Vitrolles dans le département des Bouches-du-Rhône (13).

Le Front des Banlieues Indépendant (FBI) condamne fermement l’agression contre ce policier qui ne faisait simplement que son travail et regrette la mort d’un homme même si celui-ci était un cambrioleur.

Malheureusement ce fait divers est révélateur d’une radicalisation des tensions entre des délinquants vraisemblablement issus de quartiers sensibles et des policiers.

L’utilisation d’armes de guerre est malencontreusement fréquente dans ces zones urbaines et souvent dans le cadre de contentieux futiles.
Le FBI estime qu’avec la crise financière et économique actuelle, ce genre de drame risque de se reproduire de plus en plus souvent.

Conditions difficiles pour les musulmans de Puteaux.

18 FBI – Communiqué de presse du 25 Novembre 2011

Conditions difficiles pour les musulmans de Puteaux.

Le Front des Banlieues Indépendant (FBI) organise, le vendredi 25 novembre 2011 à 12h15, une conférence de presse au niveau du 467 boulevard Aimé Césaire afin que musulmans de la Défense et de Puteaux puissent exercer leurs prières dans des conditions normales et dénoncer les manœuvres de certains élus locaux.

Suite à la polémique lancée par le Maire de Nanterre, Patrick Jarry, remettant en cause l’installation de ce lieu de culte provisoire sur un terrain situé à quelques mètres de la tour de la Société Général à la Défense, les responsables de l’association Solidarité Islamique du Puteaux gestionnaire de l’endroit ont le plus grand mal à obtenir le respect des engagements pris par madame Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire de Puteaux.

En effet, il devient difficile pour les fidèles musulmans de prier avec le froid et l’humidité dans chapiteau. Le FBI demande simplement que les promesses soient tenues, c’est à dire que ce lieu soit chauffé et étanche.

Le FBI s’interroge sur le jeu et les réels objectifs de ces deux maires. Il n’est pas exclu que, si rien n’est fait dans les quelques jours pour corriger cette situation et laisser les musulmans tranquilles, des prières de rue soient organisées devant les mairies de Nanterre et de Puteaux.

Droit de vote des étrangers

17 FBI – Communiqué de presse du 24 novembre 2011

Droit de vote des étrangers

Le président de la république, Nicolas Sarkozy, s’est exprimé le mercredi 23 novembre 2011 lors du salon des maires contre le droit de vote des étrangers alors que celui-ci considérait en octobre 2005 qu’il ne serait pas anormal qu’un étranger en situation régulière, qui travaille et paie ses impôts, puisse voter aux élections locales.
Le Front des Banlieues Indépendant (FBI) regrette ce revirement à 180 °de M.Nicolas Sarkozy.
Le président du FBI , Hassan Ben m’Barek, avait lors du débat sur l’identité nationale, le mardi 5 Janvier 2010 dans la cité des 4000 à la Courneuve en présence, du ministre de l’immigration, M.Eric Besson, affirmé la nécessité d’accorder le droit de vote aux étrangers.
Ce retournement est un indicateur important, le FBI est certain que l’immigration sera une fois de plus utilisée comme enjeu électoral à l’approche de la Présidentielle ainsi que les thématiques qui s’y rattachent.
Le FBI est une organisation laïque pilotée par des personnalités issues des banlieues qui a pour objectif de mener des actions fortes afin de mobiliser l’opinion publique contre les dérives discriminatoires et sécuritaires dans les quartiers populaires.

Non au fichage des musulmans à Saint Gratien(95)

16 FBI – Communiqué de presse du 22 novembre 2011

Non au fichage des musulmans.Rassemblement citoyen le samedi 26 novembre à 14h30 devant l’hôtel de ville de Saint Gratien (95)

Le Front des Banlieues Indépendant (FBI) organise, le samedi 26 novembre 2011 à 14h30, un rassemblement citoyen devant l’hôtel de ville, 1 place Gambetta 95 210 Saint Gratien afin de protester contre le fichage et la stigmatisation de musulmans de la ville de Saint Gratien dans le Val d’Oise.

En effet, madame Jacqueline Eustache-Brinio, maire de Saint Gratien avait ordonné à sa police municipale, au mois d’août 2011, de relever les plaques d’immatriculation de voitures appartenant à des fidèles musulmans venus prier dans le gymnase du Picollo faisant office de salle de prière suite à deux décisions de justice obligeant la commune à mettre à disposition une salle aux musulmans de Saint Gratien pendant le ramadan.

Une association de Saint Gratien (l’AFMSG) a déposé plainte auprès de la commission nationale de l’informatique et des libertés (cnil) contre la ville de Saint Gratien pour avoir constitué un fichier informatique recensant des véhicules appartenant à des musulmans. Un contrôle de la cnil a immédiatement eu lieu dans les locaux cette mairie.

Le FBI condamne fermement ce genre de pratique de la part d’élus locaux qui participe à la stigmatisation des musulmans de France.
Le FBI estime que ce type de fichier informatique porte atteinte aux droits de l’homme et aux libertés individuelles.
Le FBI constate  que cet exemple malheureux est  révélateur d’une idéologie islamophobe qui ne cesse de se développer dans le pays.
Le FBI est une organisation laïque pilotée par des personnalités issues des banlieues qui a pour objectif de mener des actions fortes afin de mobiliser l’opinion publique contre les dérives discriminatoires et sécuritaires dans les quartiers populaires.

Une prière pour honorer les soldats musulmans morts pour la France

logoafp300x100

AFP le vendredi 11 novembre 2011

Une prière pour honorer les soldats musulmans morts pour la France

GENNEVILLIERS (FRA), 11 nov 2011 (AFP) – Près de quatre cents musulmans ont prié vendredi après-midi à la mosquée du port de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) en hommage aux soldats musulmans morts pour la France lors de la Première guerre mondiale, a constaté un journaliste de l’AFP.

Rassemblés à l’appel du Front des banlieues indépendants (FBI), en ce jour de commémoration de l’armistice de 1918, les fidèles ont prié pendant environ quarante-cinq minutes pour honorer la mémoire des dizaines de milliers de soldats algériens, marocains, tunisiens et d’Afrique subsaharienne qui ont péri à l’occasion de batailles célèbres comme celles de l’Artois, de la Somme ou encore de Verdun.

« Enrôlés en tant qu’+indigènes des colonies+, ces derniers qui composaient les effectifs de ce l’on a appelé l’Armée d’Afrique, apportèrent une contribution décisive dans les combats contre les Allemands et à la victoire finale », a affirmé le président du FBI, Hassan Ben M’Barek, lors d’un discours prononcé après le prêche.

Il a souligné que cet hommage était « une nécessité et un élément de fierté pour des populations souvent stigmatisées et discriminées » dans un contexte « propice à la construction de boucs émissaires, où l’on assiste au développement de l’islamophobie ».

Dans un communiqué, le président du FBI a invité l’ensemble des mosquées et salles de prière de France à réciter elles aussi, en ce jour de commémoration de l’armistice de 1918, une prière pour rendre hommage aux soldats musulmans morts pour la France.

Le FBI est une association dont l’ambition est de « lutter efficacement contre la résignation et l’absence d’avenir dans les territoires populaires ».

Texte pour ces soldats musulmans par Ahsène Zehraoui et Hassan Ben m’Barek: Au nom de la mémoire 

Publiez sur Calaméo ou explorez la bibliothèque.

Appel a une prière le 11 novembre 2011 en hommage aux 100 000 soldats musulmans morts pour la France.

14 FBI – Communiqué de presse du 10 novembre 2011

armée

Appel à une prière le 11 novembre 2011 en hommage aux 100 000 soldats musulmans morts pour la France.

 

Le FBI (Front des Banlieues Indépendant) invite les 2300 mosquées et salle de prière de France à réciter une prière le vendredi 11 novembre 2011 en hommage à ces centaines de milliers de soldats morts pour la France.
Pour l’occasion le FBI organisera, le vendredi 11 novembre 2011 de 13h00 à 16h00, une prière de rue devant la mosquée du port située au 5 route principale du Port 92230 Gennevilliers.
En effet, c’est durant cette période de 1914 jusqu’à 1918 que des immigrants arrivèrent du Continent africain pour la première fois en masse sur le territoire français. Ils furent ainsi des dizaines de milliers à être venus en tant que travailleurs ou soldats.
Le FBI pense que ces musulmans qui se sont sacrifiés pour le drapeau tricolore, oubliés des manuels scolaires doivent être intégrés à leur juste place dans l’Histoire de France.
Ces soldats musulmans qui composaient les effectifs de l’Armée d’Afrique, apportèrent une contribution décisive dans les combats contre les Allemands et à la victoire finale.
En ces temps de crise propices à la construction de boucs émissaires, où l’on assiste au développement de l’islamophobie, le FBI estime que cet hommage est une nécessité et un élément de fierté pour des populations souvent stigmatisées et discriminées.

Appel pour une prière à la mémoire des soldats musulmans morts en 14-18

zaman logo okok

Presse du 9 novembre 2011

Appel pour une prière à la mémoire des soldats musulmans morts en 14-18

Une association de banlieue a lancé mercredi un appel pour une prière le 11 novembre dans toutes les mosquées de France à la mémoire des soldats musulmans morts pendant la Première guerre mondiale, et demandé qu’ils « soient intégrés » dans l’histoire de France

« En vue de rendre hommage à la mémoire de ces combattants musulmans de la Première guerre mondiale, le Front des Banlieues Indépendant lance un appel pour que dans toutes les mosquées de France, une prière soit récitée en leur mémoire », indique cette association Front des banlieues indépendant (FBI) dans un communiqué.

Selon le texte, 450.000 musulmans venus des anciennes colonies du Maghreb et d’Afrique noire ont combattu lors de la Première guerre mondiale et plus de 80.000 sont morts au combat.

Ces soldats ont participé « à toutes les grandes batailles, entre autres à celles de l’Artois, de la Champagne, de la Somme, de Malmaison et à celle, emblématique, de Verdun, qui causa, on le sait à elle seule, plus de 300.000 morts français et allemands ».

Au moment oùl’on rend hommage aux combattants de 14-18, ces musulmans qui se sont sacrifiés pour le drapeau tricolore, oubliés des manuels scolaires doivent être intégrés à leur juste place dans l’Histoire de France », demande le FBI. « C’est ce type de démarche qu’il conviendrait à l’avenir d’encourager, dans tous les domaines, pour donner tout son sens au principe républicain d’égalité entre les citoyens, quelles que soient leurs origines, afin de mieux faciliter de la sorte le +vivre ensemble+ », estime l’association.