Nicolas Sarkozy : l’appel de 700 mosquées à voter pour M. Hollande

33 FBI -Communiqué de presse du 26 mai 2012

Nicolas Sarkozy à la mosquée de Paris le 14 mars 2012

Nicolas Sarkozy : l’appel de 700 mosquées à voter pour M. Hollande

Le FBI demande aux grandes fédérations musulmanes de se positionner face aux discours des candidats Sarkozy et Hollande.

 

Le candidat à la présidentielle Monsieur Nicolas Sarkozy à évoqué sur TF1 l’appel des 700 mosquées à voter pour Monsieur François Hollande et de s’étonner qu’on ne lui pose pas la question.

En effet, Le FBI est l’une des organisations à avoir lancé clairement un appel dès le premier tour à voter utile, c’est-à-dire François Hollande, le vendredi 20 avril 2012 à 12h45, devant un millier de fidèles dans la mosquée provisoire de Puteaux située au pied de la tour Société Générale dans le quartier d’affaires de La Défense (92).

Le FBI (Front des Banlieues Indépendant) constate malheureusement que « taper » sur la communauté musulmane est devenu dans cette campagne présidentielle un élément important dans la stratégie de campagne de Monsieur Nicolas Sarkozy pour sa réélection.

Le FBI (Front des Banlieues Indépendant) est totalement indépendant et ne « roule pour personne ». Pour preuve, il a mené sur le terrain durant ces derniers mois des actions fortes (prières de rue, manifestations devant des prisons, inauguration symbolique, actions en justice) contre des élus locaux de droite et de gauche pour régler des situations discriminantes.

Dans ce climat islamophobe, le FBI estime que les responsables qui pilotent des organisations représentant les musulmans de France et plus particulièrement ceux des grandes fédérations telles que le CFCM et la fédération nationale de la mosquée de Paris ne peuvent pas être neutres et sont dans l’obligation de choisir entre Monsieur Sarkozy ou Monsieur Hollande.

En effet, le FBI est persuadé que si la communauté juive de France avait été stigmatisée aussi fortement que la communauté musulmane l’a été depuis des mois, les organisations juives et plus particulièrement le CRIF auraient eu un positionnement rapide, direct et clair. Autre exemple, les organisations proches de l’église catholique en Amérique latine se sont elles aussi clairement positionnées contre des régimes autoritaires durant des années.

Le FBI (Front des Banlieues Indépendant) ne se fait aucune illusion sur la suite des évènements dans les mois à  venir, quel que soit le candidat élu car malheureusement l’islamophobie est devenue un thème important dans la société française et le score du FN confirme en partie cette analyse.

Par conséquent, le choix du FBI (Front des Banlieues Indépendant) comme celui d’une majorité de citoyens de confession musulmane ne peut que logiquement allez vers celui qui représente la famille politique qui a le moins criminalisé les musulmans, c’est-à-dire François Hollande.

 

Président du FBI

Hassan BEN M’BAREK

Appels à la prière et au vote

logo_figaro_fr okPresse:  Dépêche AFP le 20 avril 2012 à 16:06

Islam: appels à la prière et au vote

Plus d’une vingtaine d’imams ont engagé aujourd’hui leurs fidèles à se rendre massivement aux urnes pour l’élection présidentielle des 22 avril et 6 mai, afin de « devenir acteurs de leur propre changement ». À Paris, le recteur de la mosquée du 18e arrondissement, Mohamed Hamza, a ainsi appelé les fidèles à « défendre notre dignité contre l’islamophobie et la stigmatisation des membres de notre communauté, par un vote massif halal ». « L’abstention et le vote blanc sont haram » (illicites), a-t-il souligné.

De son côté, le Front des banlieues indépendant (FBI) a appelé, devant un millier de musulmans réunis à la mosquée de La Défense (Hauts-de-Seine) à « voter utile, c’est-à-dire François Hollande ». Le FBI, estimant que « l’abstention sera importante dans les quartiers sensibles ainsi que dans la communauté musulmane », demande « à voter contre ceux qui n’ont eu de cesse depuis des mois de criminaliser la communauté musulmane ».

Tant à Paris, qu’à Lyon, Grenoble ou Annecy, la prière du vendredi à la mosquée s’est accompagnée de cet appel aux musulmans « à exercer pleinement leur citoyenneté et à faire entendre leurs voix en participant massivement à ces élections ». Plus d’une vingtaine d’imams et de recteurs de mosquées de la région Rhône-Alpes, ont en outre publié un communiqué, signé « Initiative citoyenne des musulmans de France » rappelant à leurs fidèles « l’obligation morale pour un musulman d’exercer son droit au vote. « Pour être entendus, ils (les fidèles musulmans) doivent prendre leur destin en main en exerçant leur droit de vote en leur âme et conscience ».

« Les musulmans de France, selon le communiqué, ne resteront plus les bras croisés. Ils ne peuvent plus se contenter d’être les ‘spectateurs’ de ces élections, ils doivent devenir acteurs de leur propre changement ».

Des recteurs de mosquées vont appeler à voter pour François Hollande

logo marianne ok

Presse du Vendredi 20 Avril 2012 à 12:50

Des recteurs de mosquées vont appeler à voter pour François Hollande

La-mosquee- puteaux - Copie

L’initiative risque de faire du bruit. Aujourd’hui à 13h, à l’heure où les musulmans de France se rassemblent pour la prière du vendredi, plusieurs centaines de recteurs de mosquées vont appeler à voter pour François Hollande. Une réponse à la « citoyenneté d’appartenance » évoquée par Nicolas Sarkozy…

A 48h du premier tour de l’élection présidentielle, le Conseil démocratique des musulmans de France mobilise ses réseaux et lance un « appel citoyen pour un vote massif hallal» aux « musulmans d’apparence ». Selon Mohamed Salah Hamza, recteur de la mosquée du 18ème arrondissement de Paris, qui accueille ses ouailles dans la cour de la caserne de pompiers de l’arrondissement faute de place, voter est le meilleur moyen « pour défendre notre dignité contre l’islamophobie et la stigmatisation des membres de notre communauté ». « L’abstention et le vote blanc sont haram (interdit) », glissera-t-il à ses milliers de fidèles.

La même scène se déroulera dans une vingtaine de mosquées de Lyon et sa région. « Les musulmans de France ne doivent pas rester les bras croisés. Ils ne peuvent plus se contenter d’êtres les «spectateurs» de ces élections. Ils doivent devenir acteurs de leur propre changement. Et pour être entendus, ils doivent prendre leur destin en main en exerçant leur droit de vote en leur âme et conscience », prêchent Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon, Azzedine Gaci, de la mosquée de Villeurbanne, Laid Bendidi, de Saint-Fons, ou Fawzi Hamdi, recteur à Vaulx-en-Velin.

A la Défense, dans la salle de prière de la mosquée provisoire de Puteaux, nichée au pied de la tour de la Société Générale, le message sera encore plus explicite. Devant un millier de fidèles, un appel au vote sera lancé en faveur de François Hollande par les militants du Front des Banlieues Indépendants (FBI), qui redoute une abstention massive dans les quartiers populaires. Ils exhorteront les fidèles à « voter contre ceux qui n’ont eu de cesse depuis des mois de criminaliser la communauté musulmane (…) et à voter utile, c’est-à-dire François Hollande ».

En tout, c’est un réseau de quelques 700 mosquées qui devrait se mobiliser en faveur du candidat socialiste. Ironie de l’histoire : l’organisateur de l’opération n’est autre qu’Abderrahmane Dahmane, ancien conseiller « Diversité » de Nicolas Sarkozy. Désormais conseiller à la mosquée de Paris, il avait claqué la porte de l’Elysée en mars 2011, alors que l’UMP venait d’annoncer la tenue d’une convention sur l’islam. « L’UMP de Copé, c’est la peste pour les musulmans », avait-il alors déclaré, avant d’appeler les musulmans à ne pas renouveler leur adhésion à l’UMP. « J’ai toujours gardé des liens avec Bertrand Delanoë (maire PS de Paris), Jean-Paul Huchon (président socialiste du Conseil Régional d’Ile-de-France) et Daniel Vaillant (député maire PS du 18ème arrondissement de Paris) », plaide Dahmane, qui a rencontré François Hollande le mois dernier, en pleine polémique sur le hallal. Les deux hommes devraient se revoir entre les deux tours.

L’initiative ne manquera pas d’être instrumentalisée par la droite… Même si, fût un temps pas si lointain, où Dahmane avait ses entrées chez Sarkozy !

Stéphanie Marteau

Devant un millier de musulmans de la mosquée de la Défense. Le FBI appelle à voter François Hollande dès le 1er tour.

32 FBI – Communiqué de presse du 20 Avril 2012

Devant un millier de musulmans de la mosquée de la Défense

Le FBI appelle à voter François Hollande dès le 1er tour.

Le dimanche 22 avril 2012, les Français seront appelés à voter au premier tour de l’élection présidentielle.

Le FBI (Front des Banlieues Indépendant) estime que l’islamophobie a été dans cette campagne présidentielle une thématique importante dont l’objectif était de radicaliser une partie du corps électoral.

Le FBI estime que l’abstention sera importante dans les quartiers sensibles ainsi que dans la communauté musulmane.

Par conséquent, le FBI lancera un appel à la mobilisation, le vendredi 20 avril 2012 à 12h45, devant un millier de fidèles dans la mosquée provisoire de Puteaux située au pied de la tour Société Générale dans le quartier d’affaires de la Défense (92).

En effet, le FBI appellera les musulmans de France à exercer leur citoyenneté et à voter contre ceux qui n’ont eu de cesse depuis des mois de criminaliser la communauté  musulmane.

Le FBI appellera à voter utile, c’est-à-dire François Hollande.

Président du FBI

Hassan BEN M’BAREK

 

Le Front des banlieues indépendant se lance en politique

logoparisien300x100

Presse du 7 avril 2012

Le Front des banlieues indépendant se lance en politique

hb

C’est le dernier coup d’éclat du Front des banlieues indépendant (FBI). Hier, à l’occasion de la prière du vendredi, Hassan Ben M’Barek, le président du FBI, a annoncé la création du Mouvement des musulmans d’apparence (MMA).

Avant la prière, Hassan ben M’Barek a pris la parole devant un millier de fidèles réunis dans la mosquée provisoire de La Défense, un chapiteau dressé au pied de la tour de la Société générale.

Il a annoncé que la nouvelle association en cours de création allait présenter des candidats aux prochaines législatives. L’idée est née après une phrase de Nicolas Sarkozy, prononcée le 26 mars lors des événements de Toulouse, quand il a évoqué les « musulmans d’apparence ». « En 2007, l’image négative des banlieues avait contribué à l’élection de Nicolas Sarkozy. Cette année, c’est l’islamophobie, estime Hassan ben M’Barek. De nombreux musulmans sont révoltés parce qu’ils entendent. Ils en ont marre d’être pris en otages. Il y a un vrai sentiment d’impuissance… » Pour réagir, le FBI avait le choix : une manifestation, écrire à l’Elysée ou lancer une action politique. C’est cette option qui a été choisie.

« Le FBI conseille aux musulmans de France, pratiquants et non pratiquants, de s’engager dans des actions légales, concrètes et pertinentes dans le champ politique, de les piloter et d’arrêter d’espérer que d’autres vont régler leurs difficultés de discrimination au travail, au logement, devant l’administration à leur place », lance Hassan ben M’Barek dans le gigantesque barnum. Quelques applaudissements ponctuent sa prestation.

Et le fondateur du MMA d’assurer : « Nous allons présenter de 50 à 100 candidats partout en France, dans les circonscriptions où ce sera utile. »

Ces candidats, il faut d’abord les trouver. Mardi, une fois que les statuts du mouvement seront déposés, le MMA devrait lancer son site Internet afin d’impulser une dynamique. Les campagnes seront en grande partie financées par les candidats eux-mêmes. Le profil du candidat idéal? Un musulman, homme ou femme, pratiquant ou pas, de culture française, si possible né en France, doté d’une bonne culture politique et aussi de certains moyens financiers. Le lieu du lancement du mouvement, hier, n’a pas été choisi au hasard.

« On est au pied de La Défense. De nombreux fidèles sont cadres, ont des postes très importants, sont très cultivés, c’est le gratin. Ils correspondent exactement à ce qu’on recherche. C’est une opération sérieuse! » ajoute Hassan ben M’Barek. S’il ne se fait pas d’illusion sur les chances de ses candidats d’être élus, le président du FBI en est persuadé : « Nous pouvons toucher des publics qui généralement ne votent pas. Ces candidatures peuvent permettre de combattre l’abstention en amenant aux urnes des gens qui ne se reconnaissent pas dans l’offre politique classique. »
En attendant le recrutement de volontaires sur l’ensemble du pays, le MMA affiche aujourd’hui au moins une candidature, celle d’Hassan ben M’Barek sur la première circonscription des Hauts-de-Seine (Colombes-Nord, Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne).

Lien:http://www.leparisien.fr/espace-premium/hauts-de-seine-92/le-front-des-banlieues-independant-se-lance-en-politique-07-04-2012-1943204.php

Lancement du mouvement des « Musulmans d’apparences » aux législatives de juin 2012.

31 FBI – Communiqué de presse du 6 Avril 2012

Ce vendredi à 12h45 devant la mosquée de la défense.

Lancement devant 1000 personnes du mouvement » Musulmans d’apparences »aux législatives de juin 2012.

Le Lundi 26 mars 2011 sur l’antenne de France Info, monsieur Nicolas Sarkozy, inventait le concept de « musulmans d’apparence ».

Les musulmans de France assistent impuissants depuis plusieurs mois à une vague déferlante d’islamophobie. Les tueries de Toulouse et  de Montauban, les arrestations de membres de groupuscules intégristes ne font qu’amplifier ce phénomène.

Le FBI constate que lors de l’élection de 2007 la vision négative de la banlieue a été un thème qui a fortement contribué à l’élection de Nicolas Sarkozy.

Pour l’élection de 2012, le FBI est malheureusement persuadé que l’islamophobie est devenue un thème puissant et qu’elle contribuera fortement à l’éventuelle réélection de Nicolas Sarkozy.

En effet, Le FBI estime que l’islamophobie est devenue dans cette campagne présidentielle une thématique importante dont l’objectif est de radicaliser des segments du corps électoral fortement fragilisé.

Par conséquent, la branche politique du FBI (Front des Banlieues Indépendant) a décidé de combattre ce cancer et de lancer le MMA (Mouvement des Musulmans d’Apparence) afin de présenter, pour les législatives de juin 2012, des candidats dans toutes la France.

Le FBI conseille aux musulmans de France, pratiquants et non pratiquants, de s’engager dans des actions légales, concrètes et pertinentes dans le champ politique, de les piloter et d’arrêter d’espérer que d’autres vont régler leurs difficultés de discriminations au travail, au logement, devant l ‘administration à leur place.

Par ailleurs, le FBI tient particulièrement à remercier, monsieur Nicolas Sarkozy, de nous avoir clairement définis car depuis plusieurs années nous ne savions pas quelle appellation utiliser pour nous caractériser au mieux dans l’espace de la citoyenneté républicaine française à équation identitaire variable.

Le FBI commencera concrètement à recruter des candidats dès le vendredi 6 avril 2012 à 12h45 devant la mosquée provisoire de Puteaux située au pied de la tour Société Générale dans le quartier d’affaire de la Défense (92).

Président du FBI

Hassan BEN M’BAREK