Logement / Neuilly-sur-Seine / Loi SRU


24 FBI – Communiqué de presse du 21 Février 2012

Logement / Neuilly-sur-Seine / Loi SRU

Ce jeudi 23 février 2011 à 11h30

Le FBI porte plainte contre les Députés-Maires ne respectant pas la loi SRU et demande leur démission.

La loi de solidarité et de renouvellement urbains dit loi SRU impose aux communes de plus de 3500 habitants d’atteindre un quota de 20% de logements sociaux sur leur territoire, et prévoit un système de sanctions financières en cas de non respect. (75 millions d’euros versés à l‘Etat par les communes pour l’année 2010)

Le FBI (Front des Banlieues Indépendant) organisera le jeudi 23 février 2011 à 11h30 une conférence de presse devant l’hôtel de ville de Neuilly situé au 96 avenue Achille Peretti 92522 Neuilly-sur-Seine afin de dénoncer le non respect de la loi de solidarité et de renouvellement urbains dite loi SRU.

En effet, la ville de Neuilly, pilotée pendant plus de 20 années par le Président de la République Monsieur Nicolas Sarkozy, est fortement représentative du non respect de cette loi.

Le FBI estime les politiques publiques en matière de logement social n’ont pas été à la hauteur des besoins des Français.

Par conséquent, le FBI a décidé de dénoncer cette situation et d’annoncer une action en justice contre les députés-maires ne respectant pas la loi.

Pour mener cette action, le FBI a désigné l’avocat Lef Forster, qui sera présent devant l’hôtel de ville, pour déposer plainte au nom du FBI pour discrimination et non assistance à personne en danger.

Le FBI souhaite lutter contre la délinquance parlementaire et demande que les députés qui ne respectent pas la loi démissionnent de leur poste.

Ces derniers préfèrent laisser vivre des milliers de Français  dans l’insalubrité et payer des amendes jusqu’à 800 000 € (Nice)  plutôt que de faire respecter la loi du Parlement à laquelle ils sont associés.

Le Front des Banlieues Indépendant entend faire du logement une priorité dans cette campagne présidentielle